Maisons fissurées en Sarthe. Une réunion pour agir : « Nous sommes les premières victimes de la sécheresse, il est urgent de faire quelque chose »

L’association urgence maisons fissurées Sarthe organise une réunion à Sablé, samedi 4 juin 2022, salle Madeleine Marie à Sablé-sur-Sarthe.

De nombreuses communes de la Sarthe sont concernées par le phénomène des maisons fissurées après la sécheresse de 2020.
De nombreuses communes de la Sarthe sont concernées par le phénomène des maisons fissurées. ©Frédéric Jouvet

Les Nouvelles L’Echo Fléchois – Par Julie Hurisse Publié le 3 Juin 22  

L’association urgence maisons fissurées Sarthe organise une réunion à Sablé-sur-Sarthe, samedi 4 juin 2022, salle Madeleine Marie. La volonté de ses adhérents est d’alerter sur l’urgence d’agir face à une nouvelle sécheresse qui s’annonce. 

« Nous sommes les premières victimes de la sécheresse. Les maisons fissurées sont moins médiatiques que des tornades, les inondations ou le feu, mais on a aussi aussi besoin d’être assistés et aidés », estime son président Mohamed Benyahia.

215 adhérents en Sarthe

L’association, née en 2019, compte aujourd’hui 215 adhérents.

Au Mans nous comptons au moins 105 maisons sinistrées. Sur Sablé, une trentaine, idem au Bailleul, une dizaine à La Flèche. Il y en a partout.  

Mohamed Benyahia, président d’Urgence maisons fissurées Sarthe

Et il veut voir des actions concrètes se mettre en place.

« Notre déception est immense »

Il ne cache pas sa déception face notamment à la création de l’association des communes sarthoises maisons fissurées.

« 140 communes en font partie et nous n’avons aucun contact avec eux. Son président dit publiquement que l’argent est fait pour aider les sinistrés ».

Or les actions tardent.

Certains maires trouvent ce moyen pratique pour se débarrasser du problème des maisons fissurées et ça fait encore plus mal. Notre déception est immense.

Mohamed Benyahia, président d’Urgence maisons fissurées Sarthe

Il aurait notamment voulu que l’association des maires finance un recours au tribunal administratif pour dénoncer les arrêtés de non-reconnaissance en catastrophe naturelle.

L’association porte un recours collectif 

« Les élus savent ce qu’ils doivent faire, la préfecture aussi. On compte sur nous même aujourd’hui. On a pris un avocat et fait un recours collectif des sinistrés de la Sarthe. C’est une première en France et voulons l’étendre à d’autres départements ».

Ils ont attaqué un arrêté du 14 janvier 2022 dans lequel 9 communes n’ont pas été reconnues. Ils portent un deuxième recours « contre la circulaire du 10 mai 2019 qui donne les modalités de reconnaissance ou de non reconnaissance, nous voulons l’abroger ».

« Tout est calculé au doigt mouillé et nos maisons s’écroulent »

Il en explique les raisons. « La reconnaissance est basée sur les critères météorologiques. Il faut avoir un indicateur d’humidité superficiel. Météo France n’en n’a pas hormis dans le sud. Un modèle mathématique est élaboré pour des terrains argileux, mais agricoles non bâtis, ça c’est l’arnaque. Tout est calculé au doigt mouillé et pendant ce temps-là, nos maisons s’écroulent ».

À lire aussi

Des propositions concrètes

Sa proposition : « dès qu’il y a des fissures, l’assurance fait une étude de sol sur place. Il y a des caractéristiques communes, mais chaque cas est différent. Elle a deux vertus : voir si ça vient du retrait de l’argile. Si c’est le cas, on déclenche la catastrophe naturelle.

Elle permet aussi de donner des indications pour « une réparation pérenne ».

Ils ont lancé une autre action concrète : « nous allons signer une convention avec un cabinet d’expertise, qui défend les assurés face aux experts des assurances ».

« C’est une alerte »

Mohamed Benyahia ne mâche pas ses mots. « La nouvelle loi votée face à la sécheresse, c’est de la cosmétique. On veut qu’ils viennent faire des études de sol et commencer à réparer les maisons, le reste on n’a pas le temps » .

Et il le martèle « on ne demande pas l’aumône, on demande que l’État fasse son travail et à travers nous se prépare au futur. C’est une alerte ! » Et il espère qu’en cette période électorale, elle sera entendue. Réunion à Sablé-sur-Sarthe, samedi 4 juin, à 14 h, salle Madeleine Marie. 

Conférence Départementale Maisons Fissurées en Sarthe

Nous convions à venir assister à la Conférence Départementale des Maisons Fissurées en Sarthe

  • Mesdames et Messieurs Les Maires et Élu.e.s municipaux
  • Des communes adhérentes à l’Association des Communes Sarthoise Maisons Fissurées (ACSMF)

Le samedi 4 juin 2022 de 14h à 17h

Salle polyvalente Madeleine Marie

25 rue saint denis,Sablé Sur Sarthe (72300)

Pour y exposer les données suivantes:

–  la situation des sinistrés et la lutte de leur association AUMF-SARTHE

–  l’implication de la préfecture

-bilan des relations avec l’ACSMF et les perspectives

–  bilan de la proposition de loi adoptée, la contribution des parlementaires et les perspectives