Lecture de l’APPEL au congrès des maires 2019

Le 19 Octobre à Arnage

L’image contient peut-être : 4 personnes, intérieur

Sophie Aubert membre de l’association a courageusement pris l’initiative de lire l’appel devant toute l’assemblée au congrès des maires.

Nous remercions bien sincèrement @ASSOMAIRES72‬⁩ d’avoir permis à notre association « Les oubliés de la canicule 72 » d’avoir lancé son appel pour alerter les élus sur le drame vécu par les habitants dont les maisons se fissurent gravement.

https://www.facebook.com/karima.idrissibenyahia.3/videos/553139288770711/

APPEL voté lors de la réunion du 17 octobre à Le Bailleul

La Sarthe a été touchée très sévèrement par la sécheresse ces derniers étés. Et le phénomène s’amplifie. Les sinistres apparus sur les habitations sont considérables.
L’association « les Oubliés de la canicule 72 » a été créée pour défendre et représenter les sinistrés auprès de toutes les autorités compétentes. C’est la 25 ème section départementale. L’adhésion à l’association est gratuite sans cotisations.


Nous voulons alerter sur l’urgence de la situation face au désarroi grandissant des familles touchées par la catastrophe. Ces dernières se retrouvent totalement démunies face à l’ampleur des dégâts apparents sur leur patrimoine immobilier. Elles doivent aussi continuer d’honorer des crédits immobiliers sur plusieurs années pour un bien d’une valeur amoindrie. Pour celles qui se trouveraient sous le coup d’un arrêté municipal de péril, elles doivent payer un loyer en plus.
La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour l’ensemble des communes sinistrées est une priorité aujourd’hui afin d’obtenir une indemnisation et une réparation adaptée des sinistres.
Nous appelons nos élu(e)s municipaux réunis en Congrès, ce samedi, à prendre part à cette catastrophe en :
– Défendant, en accompagnant et en assistant les victimes de leurs communes
– Sensibilisant les ministres compétents afin que la demande de l’état de catastrophe naturelle soit validée pour l’ensemble des communes concernées.

Nous appelons nos députés et sénateurs à porter devant les parlementaires un projet de modifications réglementaires urgentes avec les objectifs suivants:
– Utiliser les mêmes critères pour reconnaitre l’état de catastrophe naturelle que les Préfectures quand elles publient des arrêtés sécheresse pour restreindre l’usage de l’eau. La pluviométrie de Météo-France.
– Réduire les délais de traitement des demandes et des recours, accompagner et prendre en charge les sinistrés.
– Évaluer les dégâts, ordonner des travaux de sauvegarde et garantir l’indemnisation par les assurances. Chaque jour qui passe, c’est des millions d’euros qui sont perdus.
– Réaliser des études pour estimer l’état des sols l’été prochain et prendre les mesures qui s’imposent
– Interdire la construction sur terrains à risque, exiger des fondations plus importantes et contrôler la conformité
– Doter les maires des moyens nécessaires pour faire face à cette situation

Nous appelons les organisations et associations, les intellectuels à nous soutenir

Nous appelons les sarthois à manifester leur solidarité
Nous demandons au président de la république de recevoir le président de l’association.

C’est pas de la pipe, ça craque de partout !!

La première réunion de l’association

le 17 octobre 2019 à Le Bailleul

Cette première réunion qui s’est tenue à Le Bailleul, a tenu ses promesses, par :

– La présence de 111 personnes à une heure du Mans (un soir de la semaine). La réunion a été annoncé seulement 72h à l’avance.
– La qualité des échanges et la pertinence des décisions prises.
Déroulement :
– Intervention de Madame Sylvie Talmont, députée de la 4ème circonscription de la Sarthe
– Intervention de Monsieur Eric David, maire de Le Bailleul
– Intervention de Monsieur Mohamed BENYAHIA, référent de l’association “Les oubliés de la canicule 72“
– Prise de parole des sinistrés présents qui ont décrit leur situation, exprimé leur désarroi et affirmé leur mobilisation.
Décisions adoptées à l’unanimité :
– Le texte d’appel aux soutiens ci-joint,
– L’envoie d’une délégation au congrès de l’association des maires de la Sarthe qui se tient samedi 19 octobre à Arnage
– L’organisation d’une assemblée générale de l’association

Canicule : la maison de Mohamed est en péril

Le 17 octobre 2019

Il se bat pour sauver sa maison. Depuis la canicule de 2018, le pavillon de Mohamed Benyahia se fissure. La commune n’étant pas reconnue en état de catastrophe naturelle, les assurances ne veulent pas prendre en charge le coût des travaux. Mohamed a monté une association pour obtenir réparation.

Neuville-sur-Sarthe, France

« J’ai des fissures sur les murs de plus en plus profondes. Des décalages entre le sol et les plinthes. Les portes ne se ferment plus et impossible donc de mettre du chauffage ». Depuis l’été 2018, la maison de Mohamed se lézarde à vue d’oeil. A tel point que cet habitant de la Trugalle (un village qui dépend de Neuville sur Sarthe) redoute de devoir quitter son pavillon.  » Tous les matériaux travaillent. J’ai des dalles en béton thermodynamique. Elles sont lourdes. Je risque de perdre ma maison« . Pour parer au plus pressé et sécuriser les lieux, Mohamed a fait poser des étais pour soutenir les murs. Et pourtant quand il a fait construire sa maison en 2005, il ne pensait pas en arriver là.  » C’est un petit coin de paradis, près d’un bois, au calme. Chaque matin, on entend le gazouillis des oiseaux ». Le problème, c’est que le pavillon de Mohamed est construit sur un sol argileux.  » L’argile agit comme une éponge. Quand il pleut, le sol absorbe l’eau et quand il y a une sécheresse comme en 2018 ou 2019, le sol devient sec, se rétracte et cela créée des mouvements de terrain qui déstabilisent les fondations de la maison« . 

« J’ai peur de perdre ma maison « 

Mohamed a appelé un expert qui a constaté les dégâts. Des travaux d’urgence doivent être engagés mais ils risquent d’être coûteux. Pour être pris en charge par les assurances, il faut d’abord que la commune soit reconnue en état de catastrophe naturelle ». Sur les 24 communes sarthoises qui en ont fait la demande, seules 5 ont obtenu satisfaction. Pas Neuville sur Sarthe ! La mauvaise nouvelle est tombée le 9 août dernier au journal officiel. Depuis, Mohamed se bat pour monter un dossier mais comme l’union fait la force, il décide le mois dernier de créer une association « lesoubliesdelacanicule72 » regroupant les autres victimes sarthoises. Car le cas de Mohamed est loin d’être isolé.  » J’étais loin d’imaginer que j’allais recevoir autant d’appels. J’étais loin de penser que notre page facebook qui a seulement quelques jours d’existence aurait autant de succès. Des gens de tout le département. Il y a des personnes qui sont en situation de détresse et qui sont démunies ». L’association « les oubliés de la canicule 72 » a pour but de défendre ces sinistrés en faisant pression sur les pouvoirs publics pour obtenir réparation. Elle tient sa première réunion publique ce soir à 19h Salle Robert Salmon au Bailleul. 

lesoubliesdelacanicule72@gmail.com/ 

Tel: 06-51-58-24-88 

Neuville-sur-Sarthe : une maison fissurée par la sécheresse

Le 30 Septembre 2019

https://vialmtv.tv/neuville-sur-sarthe-une-maison-fissuree-par-la-secheresse/

Une partie de leur maison pourrait bien s’effondrer.

Elle ne tient encore que grâce à des étais. A Neuville-sur-Sarthe, la maison de ce couple se fissure depuis maintenant plusieurs mois.

La cause? Un sol argileux doublé de périodes de sécheresse.

La ville n’a pas été classée en catastrophe naturelle, et donc le couple n’a droit à aucune indemnisation.

Diane Le Moisson est allée constater les dégâts.

Sarthe -Sa maison menace de s’effondrer : il crée une association

Le 07 octobre 2019

Comme d’autres maisons en Sarthe, celle de Mohamed Benyahia se fissure depuis la sécheresse de 2018. L’habitant de Neuville-sur-Sarthe, une commune non reconnue en état de catastrophe naturelle, a créé en septembre 2019 l’antenne sarthoise de l’association « Les oubliés de la canicule ».

Des fissures longues d’un mètre et larges de plusieurs centimètres entaillent la maison de Mohamed et Karima Benyahia, construite en 2005. « Ça s’est déclenché en septembre 2018 », raconte Mohamed, qui tente de remonter plus loin dans le temps. « J’ai l’impression qu’en 2011 les portes commençaient à frotter mais à cette époque j’étais loin de penser que ça venait du sol et de la sécheresse. »

« On entendait des bruits, on sentait les murs bouger, c’était angoissant »

Le couple, installé dans le village de la Trugalle, commune de Neuville-sur-Sarthe, a dû faire installer cinq étais – trois à l’intérieur, deux à l’extérieur – dans un angle du pavillon pour éviter qu’il ne s’effondre. « On entendait des bruits, on sentait les murs bouger, c’était angoissant. » Les deux pans de mur sont artificiellement consolidés. Mais le stress n’a pas disparu.

Deuxième mauvaise nouvelle le 9 août 2019, avec la publication de l’arrêté du 16 juillet 2019, reconnaissant l’état de catastrophe naturelle dans seulement cinq communes sarthoises (Avezé, Champfleur, Conlie, Fresnay-sur-Sarthe, Louzes) à la suite de « mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er octobre au 31 décembre 2018 ».

Vers un dépôt de recours gracieux

Neuville-sur-Sarthe, comme 18 autres communes sarthoises demandeuses (1), n’en fait pas partie. « L’assurance ne peut pas nous indemniser si l’état de catastrophe naturelle n’est pas reconnu », explique Mohamed Benyahia.

Le Sarthois monte actuellement un dossier technique qu’il transmettra à la mairie de Neuville-sur-Sarthe – il a déjà évoqué sa situation à la maire Véronique Cantin – pour un dépôt de recours gracieux. Sans aucune garantie de succès.

En attendant, « la situation continue à se détériorer et on n’a pas les moyens de faire des travaux. On veut garder notre maison ! », lance Karima comme un cri du cœur. Son mari a créé, en septembre, une antenne sarthoise de l’association « Les oubliés de la canicule ».

« En tant que citoyen, on se sent démuni »

«J’ai vu un reportage sur « Les oubliés de la canicule », j’ai décidé d’adhérer et je suis devenu le référent pour la Sarthe. En tant que citoyen, on se sent démuni. Le but, c’est de fédérer les gens qui rencontrent les mêmes difficultés, pour les aider à obtenir gain de cause. On aimerait que les sinistrés se manifestent, on va créer une page Facebook.»

Mohamed et Karima sont-ils les seuls habitants sinistrés dans leur quartier à La Trugalle ? Seulement en apparence. « Notre maison n’est pas touchée, les fondations sont sans-doute plus profondes, mais on a des fissures sur toute notre terrasse qui sont apparues au fil du temps », montre un voisin.

(1) Ardenay-sur-Mérize, Le Bailleul, Berfay, Bonnétable, Conflans-sur-Anille, Coulaines, Dollon, Juigné-sur-Sarthe, Lavaré, Loué, Le Mans, Mareil-sur-Loir, Mézières-sous-Lavardin, Mulsanne, Neuville-sur-Sarthe, Parigné-l’Évêque, Pruillé-le-Chétif, Sablé-sur-Sarthe, Savigné-l’Évêque.

Communiqué de presse 30/09/2019

Le 30 Septembre 2019

L’antenne sarthoise de l’association « Les oubliés de la canicule », appelle tous les propriétaires de la Sarthe, touchés par des problèmes de fissures sur leurs maisons à prendre contact avec l’association.

L’association a pour objectif d’accompagner les victimes de la sécheresse dans leurs démarches de demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, d’indemnisation auprès des assurances et des recours.


L’arrêté interministériel du 16 juillet 2019 (publié le 9 août 2019) n’a pas reconnu l’état de catastrophe naturelle dans 19 commune de la Sarthe sur 24.

L’association appelle les victimes de cette décision à ce manifester rapidement pour mettre les actions qui s’imposent.


Pour joindre l’association :
lesoubliesdelacanicule72@gmail.com
Référent : Mohamed BENYAHIA
Tél : 06.51.58.24.88

Compte rendu de réunion du bureau

le 20/11/2019 à Changé

Points urgents :

o Prise en compte des doléances faites lors de l’AG : le bureau s’occupe de contacter les mairies concernées.

o Compte rendu de la réunion avec la préfecture : le bureau adresse un mail à la directrice du cabinet du préfet pour :

– Présenter le document qui prouve que la préfecture peut joindre des documents au CERFA lors de la constitution de demande de catastrophe naturelle au ministère pat la préfecture

– Demander une formation pour les mairies pour l’utilisation de l’application iCatNat

-Réclamer à la directrice de demander au ministère de l’intérieur, la reprise de tous les dossiers de demande de reconnaissance de catastrophe naturelle des années précédentes, pour y joindre des documents supplémentaires (Arrêté de sécheresse par exemple), pour que les dossiers puissent être réétudiés.

o Report de la conférence prévue initialement le 29 novembre à la Flèche :

– En vue du planning, cela semble impossible d’organiser la conférence le 29/11/2019 – Date à refixer en fonction de la disponibilité d’une salle et des invités

o Contacts des députés et sénateurs du département :

– Préparer la rencontre avec les attachés parlementaires de Madame Pascale FONTENEL-PERSONNE le lundi 25/11/2019

– Programmer les contacts avec les autres députés et sénateurs

Organisation :

o Cotisation : discussion autour du montant de la cotisation pour l’adhésion à l’association (principe voté lors de l’AG du 16/11/2019) : le bureau

– propose la somme de 20€ par an

– précise que, selon les cas, des échelonnements de paiement peuvent être mis en place si besoin.

– précise aussi que des dons à l’association sont possibles.

o Répartition des fonctions :

– Président : BENYAHIA Mohamed

– Vice-Présidents : AUBERT Sophie ; CHARDON Éric

et BRUTEUL Fredy

– Secrétaire : MEUNIER Manon

– Trésorier : DELPORTE Jacky

– Membre : LEGEAY Céline

o Signature des statuts pour pouvoir les déposer à la préfecture

o Prise d’une assurance responsabilité civile associative et ouverture d’un compte

o Activation de la commission juridique

o Déploiement des correspondants dans les communes

Action centrale :

Déposer un recours en justice avant le è décembre pour les dossiers de catastrophe naturelle déposés en 2018 et non reconnu en Août 2019.


Les statuts « Les oubliés de la canicule 72 »

ARTICLE 1 : Constitution, siège social et durée

Il est fondé entre les adhérents au présent statut, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août pour titre :

« LES OUBLIES DE LA CANICULE 72 »

L’association est la section sarthoise du groupement initié par « Les oubliés de la canicule du Jura » depuis 2003.

Le siège social est fixé provisoirement au domicile du Président en attendant l’octroi d’un local.

La durée de l’association dépend de la satisfaction des revendications à l’origine de sa création.

Les statuts de l’association sont à la disposition des adhérents au siège de l’association ou sont envoyés sur simple demande.


ARTICLE 2
: Objet de l’association

Les objectifs de l’association sont :

– Répertorier le nombre de sinistrés des canicules en Sarthe

– Obtenir :

o la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle par les autorités

o la juste réparation des dégâts par les assurances

– Suivre les dossiers, assister et défendre les sinistrés. Le cas échéant, agir en justice

ARTICLE 3 : Membres et conditions d’adhésion

L’association se compose de ses adhérents.

L’adhésion à l’association est payante. La cotisation est proposée par le bureau et voté en assemblée générale ordinaire à la majorité et le montant est revu chaque année. Chaque personne souhaitant devenir membre de l’association, s’engage à respecter les présents statuts.

La qualité d’adhérent s’obtient en remplissant le bulletin d’adhésion et en versant la cotisation.

Les membres doivent déclarer leurs sinistres auprès des mairies dans les temps voulus.

ARTICLE 4 : Perte de la qualité de membre

La qualité de membre se perd par :

– La démission

– Le décès

La radiation prononcée par le bureau

– L’exclusion pour motif grave, l’intéressé ayant été invité par lettre recommandée à se présenter devant le bureau pour fournir des explications

ARTICLE 5 : Ressources

Le bureau de l’association demande des subventions au Conseil Départemental et à toute institution publique.

Les subventions obtenues ne seront destinées qu’à la défense des sinistrés du département.

ARTICLE 6 : Désignation et fonctionnement du bureau

L’association est dirigée par un bureau composé de cinq membres au minimum, élus par les adhérents présents en assemblée générale ordinaire. Le bureau élit parmi ses membres, les personnes en charge des fonctions de :

– Président(e), référent(e) et représentant(e) l’association

– Trois Vice-président(e)s

– Secrétaire, chargé(e) de la communication interne, de la correspondance et de la présence sur internet

– Trésorier(e)

– Membres

Le bureau est élu pour réaliser la plateforme d’action voté en assemblée générale ordinaire.

Le bureau désigne un référent(e) pour représenter l’association sur le plan national.

Le bureau se réunit périodiquement selon le besoin, sur une convocation du président ou sur demande d’au moins un tiers des adhérents.

Les réunions du bureau sont ouvertes aux adhérents.

Les décisions sont prises à la majorité.

ARTICLE 7 : Désignation et fonctionnement du conseil départemental des correspondants

L’association est organisée à l’échelle de la commune. Chaque commune se dote d’un comité représenté par un(e) ou plusieurs correspondant(e)(s).

Le conseil départemental des correspondants coordonne les actions entre les communes et l’échange d’information.

Le conseil départemental des correspondants se réunit périodiquement selon le besoin, sur une convocation du bureau ou sur demande d’au moins un correspondant(e).

Les réunions du conseil sont ouvertes aux adhérents.

Les décisions sont prises à la majorité.

ARTICLE 8 : Désignation et fonctionnement des commissions thématiques

L’association se dote de commissions thématiques pour être informée et maîtriser tous les aspects en lien avec ses objectifs :

– Commission juridique

– Commission assurance

– Commission réparation

– Commission assistance

– Commission prévention

Chaque commission désigne un rapporteur auprès du bureau.

Chaque commission désigne un rapporteur auprès du conseil des communes.

Chaque commission organise et diffuse les informations aux sinistrés via le bureau.

ARTICLE 9 : Assemblée générale ordinaire (élective)

L’assemblée générale ordinaire comprend tous les adhérents de l’association à quelque titre qu’ils y soient affiliés.

L’assemblée générale ordinaire se réuni une fois par an.

Quinze jours au moins avant la date fixée, les adhérents de l’association sont informés par voie de presse ou tout autre moyen de communication (Internet/Mail/…) par le bureau. L’ordre du jour leur est indiqué.

Le bureau préside l’assemblée générale

L’ordre du jour de l’AG ordinaire se déroule selon les étapes décrites dans l’ANNEXE I.

Les délibérations seront adoptées à la majorité simple des adhérents présents ou représentés. Chaque membre dispose d’une seule voix.

Les comptes rendus des réunions seront communiqués par voie de presse ou tout autre moyen de communication (Internet/Mail/…).

ARTICLE 10 : Assemblée générale extraordinaire

L’assemblée générale extraordinaire est convoquée par le bureau, à la demande du tiers des adhérents.

L’AG extraordinaire a pour objet :

– une modification majeure de la plateforme d’action

– une modification importante des statuts

– un remplacement de membre du bureau

– la dissolution

– autres motif que le bureau juge nécessaire le vote des adhérents

Elle est annoncée par voie de presse ou tout autre moyen de communication (Internet/Mail/…) 15 jours avant.

ARTICLE 11 : Dissolution

La dissolution prononcée par le tiers au moins des adhérents présents à l’assemblée générale, et l’actif, s’il y a lieu est versé pour des œuvres environnementales.

ARTICLE 12 : Règlement Intérieur

Un règlement intérieur peut être établi par le bureau qui le fait alors approuver par les adhérents lors d’une assemblée générale.

Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’association.

A Allonnes, le 16 novembre 2019

ANNEXE I

L’ordre du jour de l’Assemblée Générale ordinaire :

– Le secrétaire présente le rapport d’activité de l’association

– Débats autour du rapport moral

– Adoption du rapport moral (vote à main levée)

– Le trésorier présente le rapport financier

– Débats autour du rapport financier

– Adoption du rapport financier (vote à main levée)

– Élection de la direction de l’AG qui préside et garantie le bon déroulement des élections du bureau (2 à 3 volontaires non candidats au bureau)

– Démission du bureau

– Présentation des candidats

– Élection du nouveau bureau :

o Vote à bulletin secret en inscrivant au minimum 5 noms

o Dépouillement au nombre citation

– Les membres élus se partagent les responsabilités du bureau

– Le nouveau Président(e) clos l’AG